Etude posturale pour cycliste, c’est quoi?

Etude posturale pour cycliste, c’est quoi?

Les cyclistes sont souvent plus exposés aux problèmes posturaux que d’autres sports du fait des longues heures passées à la même position, et du mouvement répétitif généré par le pédalage. Évitez les douleurs en ayant un meilleur positionnement sur votre vélo.

Nos exercices posturaux vous aideront à découvrir et à corriger votre position sur vélo, à trouver vos troubles musculaires ou articulaires, à retrouver plus d’aisance au niveau de la nuque et du dos.

Etude posturale pour cycliste, comment ça marche?

Pendant la séance, le coach va réaliser un ensemble d’exercices posturaux en fonction de votre morphologie (taille, poids, type de vélo, etc.) dans un environnement sécurisé, afin de vous aider à mieux vous positionner sur votre vélo.

Au cours de la séance, vous allez :

  • – Apprendre à bien placer votre corps et vos membres sur le vélo.
  • – Découvrir comment éliminer les douleurs liées à votre posture sur le vélo.
  • – Identifier les troubles musculaires et articulaires liés à votre position sur le vélo.
  • – Améliorer la régularité dans le mouvement du pédalage.
  • – Comprendre les mécanismes de chocs et de vibrations engendrés par le pédalage.

L’entraînement postural peut être dispensé dans la salle d’un club, mais également en plein air. Il s’agit d’une méthode très efficace pour prévenir ou guérir les lombalgies, les courbatures et autres douleurs musculaires que l’on peut ressentir au niveau des hanches, des chevilles ou des pieds. Le principe est de déterminer l’origine des troubles et d’y remédier en travaillant sur la position du cycliste.

Pourquoi ne pas se lancer dans l’entraînement postural? En plus de vous permettre de prévenir les douleurs, il vous permettra d’éviter les blessures et de gagner en agilité. Ainsi, vous pourrez passer plus de temps sur votre vélo et le consacrer à entièrement à votre passion !

Voici les trois principes de bases pour une bonne position

La bonne hauteur de selle

Montez sur votre vélo et tendez une jambe. Placez votre pied avec le talon sur la pédale au point le plus bas de son arc. Votre genou doit maintenant être droit.

Si vous êtes assis droit sur la selle dans cette position, la selle est à la bonne hauteur.

Bien entendu, personne ne roule avec des jambes droites. Lorsque vous placez votre pied sur la pédale dans la bonne position de conduite (la pointe du pied avec les articulations de la base des orteils au-dessus de l’axe de la pédale), si la hauteur de la selle est correcte, votre genou doit être légèrement plié lorsque la pédale atteint son point le plus bas.

Lorsque la pédale atteint son point le plus bas.

Un petit test de conduite vous montrera rapidement si la selle est trop haute. Si votre bassin s’incline à droite et à gauche lorsque vous pédalez, la selle est trop haute.

Si elle est trop basse, vous ne le remarquerez probablement qu’après de nombreux kilomètres de vélo, lorsque vos genoux commenceront à vous faire mal.

À propos : les cadres de selle dotés d’une échelle graduée sont utiles car ils permettent d’ajuster rapidement la hauteur de la selle après le départ.

La bonne position de la selle

Pour trouver la bonne position de la selle, tournez le bras de manivelle de manière à ce qu’il soit horizontal (position 3 heures).

horizontal (position 3 heures). Montez sur le vélo et placez votre pied sur la pédale dans la position de pédalage optimale.

Idéalement, votre rotule doit se trouver exactement au-dessus de l’axe de la pédale.

Si elle se trouve légèrement derrière l’axe de la pédale, la selle doit être déplacée vers l’avant.

La selle peut être déplacée le long du support. Une fois qu’elle est dans la bonne position, vos jambes auront le rapport de levier correct. Cela évite les genoux douloureux et les douleurs résultant d’une mauvaise orientation du bassin.

Si vous avez déplacé la selle de plus de 10 mm, vous devrez réajuster la hauteur de la selle car ces deux réglages s’influencent mutuellement. 

L’inclinaison optimale de la selle dépend de la position de la selle, de la position du guidon et de la forme de la selle elle-même.

Ainsi, l’inclinaison ne doit être réglée que lorsque vous avez trouvé la position du guidon qui vous convient le mieux et que vous preniez du plaisir à pédaler.

Réglez l’inclinaison de la selle à l’horizontale. C’est un bon point de départ, et dans la majorité des cas, il ne sera pas nécessaire de la réajuster. 

Conclusion

Une étude posturale complète dure environ 3 heures et coûte entre 300 et 350€.

Cette opération est à réaliser une seule fois car votre morphologie n’est pas amenée à changer radicalement. Vous pouvez donc voire cette dépense comme un investissement sur le long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Untitled